Gel du 7 et 8 avril 2021
La cellule de crise agricole est réactivée
Un fort épisode de gel a touché l’ensemble du Var dans les nuits du 6 au 9 avril 2021 où les températures sont descendues jusqu’à – 9,4°C à proximité de Seillons-Source-d’Argens.
Suite à ces épisodes, la Chambre d’Agriculture du Var a réactivé la cellule de crise agricole (04 94 99 75 21 – crise@var.chambagri.fr) et toutes ses équipes sont mobilisées et disponibles pour vous accompagner.
Afin d’évaluer les dégâts causés par ce coup de gel massif, un recensement auprès de tous les agriculteurs varois a débuté. Vous pouvez vous recenser via un formulaire en ligne ou bien télécharger, remplir et nous retourner par mail (crise@var.chambagri.fr), par fax (04 94 99 73 99) ou par courrier (70, avenue du Président Wilson, 83550 Vidauban)

Pour limiter les conséquences de ce gel sur vos cultures, voici des premiers conseils et préconisations techniques par filière de productions:

En viticulture
Mieux vaut ne pas intervenir tout de suite après le gel. Un ébourgeonnage peut être bénéfique. Un apport d’azote ne s’avère pas utile. D’ici quelques jours, après estimation des dégâts :
– Gelée ne concernant que 10-20% des pousses : pas d’intervention
– Les pousses sont totalement gelées : pas d’intervention
– Les pousses sont partiellement gelées à l’extrémité : c’est le seul cas qui justifie une intervention. Afin d’éviter un redémarrage anarchique de ces pousses, il est souhaitable de sectionner à la base, de préférence aux ciseaux ou au sécateur, plutôt que d’arracher les pousses. Objectif : faciliter la future taille d’hiver.
>> Préconisations techniques complètes : cliquez-ici
 


En arboriculture

Si le gel est intervenu sur petits fruits ou fleurs : rien à faire pour la récolte de l’annéeEn revanche, pour les arbres et pour préserver la récolte de l’année prochaine :
– Lever le pied sur la fertilisation pour ne pas avoir trop de développement de bois plutôt que de fruits
– Ne pas trop pousser ni les sous alimenter en irrigation pour maintenir un bon état

Soin par les plantes (pour rebooster les racines)
>> Préconisations techniques complètes : cliquez-ici
 


En maraîchage, petits fruits rouges et PPAM

Principe général : relancer la croissance de la plante et notamment la vigueur racinaire c’est-à-dire intervenir sur les parties dans le sol.
Observer au niveau du sol : si les températures sont descendues bas et qu’il y a eu pertes racinaires, on peut essayer de relancer l’enracinement avec par exemple sur melon :
– en conventionnel : apporter de l’engrais (phosphate d’ammonium)
– en bio : rhizeP ou trianum (nous n’avons pas de recul sur ces derniers et leur efficacité)

– soin par les plantes (pour tout légume)

>> Préconisations techniques complètes : cliquez-ici
 


En horticulture, pépinières 
Sur fleurs coupées, la principale culture qui peut être impactée est la pivoine. L’impact dépend des variétés et des situations, les plus à risque étant les précoces sur parcelles situées dans les plaines intérieures et en particulier dans le moyen et haut Var. A ce stade d’observation, aucune préconisation phytosanitaire n’est faite.

>> Préconisations techniques complètes : cliquez-ici

Le gel est un risque assurable en viticulture. Les pertes de récolte qu’il cause ne sont donc pas indemnisées par le fonds de calamités agricoles. Par contre, les pertes de récolte en maraîchage, horticulture et arboriculture sont éligibles au fonds des calamités agricoles.

Nous vous recommandons de :

  • déclarer rapidement votre sinistre auprès de votre assureur
  • prendre des photos des dégâts
  • informer votre mairie pour qu’elle réalise un signalement auprès de la Préfecture ou de la DDTM
  • vous recenser auprès de la Chambre d’agriculture du Var et contacter si besoin votre conseiller technique de filière